5370 Saint-Michel, H1Y-2C7 Montréal, Canada

Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

La journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, que signifie-t-elle et d’où prend-elle son origine ?

Tout d’abord, la discrimination raciale, c’est quoi ?

“La discrimination raciale désigne tout acte ou pratique qui, au nom d’une particularité physique, de l’appartenance ethnique ou religieuse ou d’une caractéristique culturelle – réelles ou supposées –, discrimine une personne de manière injustifiée, l’humilie, la menace ou met en danger sa vie ou son intégrité corporelle.”

Petit rappel historique

Elle permet de reconnaître l’injustice et les préjugés alimentés par la discrimination raciale qui sont encore présents dans notre société. Chaque année cette journée du 21 mars est soulignée en commémoration du jour où la police de Sharpeville, Afrique du Sud, ouvre le feu, tue 69 personnes et en blesse 150, lors d’une manifestation pacifique contre les lois sur les « laissez-passer » imposées par le régime de l’apartheid, en 1960.

C’est en 1966, que la journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est proclamée. C’est cette même année que le régime d’apartheid de l’Afrique du Sud est supprimé, les lois et pratiques racistes sont donc abolies dans un grand nombre de pays. Une convention est ratifiée universellement, mais trop de personnes souffrent encore de discrimination et injustice causées par le racisme.

L’Assemblée Générale adopte un programme d’activités à entreprendre au cours de la seconde moitié de la décennie de la lutte contre le racisme et la discrimination raciale, en 1979. Ainsi, la décision est telle qu’une semaine de solidarité aura lieu, commençant le 21 mars, chaque année par l’ensemble des états, solidarité envers les peuples en lutte contre le racisme et la discrimination raciale.

Rappel d’évènements récents

En 2020, pour les manifestations du mouvement “Black Lives Matter”, les jeunes se sont mobilisés partout dans le monde pour défendre les droits des personnes d’ascendance africaine. Dans un contexte de pandémie mondiale, différents types de manifestations ont été développés, il y a eu non seulement des manifestations physiques mais aussi sur les réseaux sociaux, pour protester contre l’injustice raciale et défendre l’égalité des droits pour tous.

Articles associés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

fr_FRFrançais